Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Pourquoi les APE sont dangereux pour l’Afrique ?

Posté par: Yéro Mamadou GUISSE| Dimanche 12 juin, 2016 20:06  | Consulté 651 fois  |  0 Réactions  |   

Le débat sur les Accords de Partenariat Economique (APE) est plus toujours d’actualité au Sénégal et dans certains pays africains. Les grandes puissances veulent toujours nous faire croire que le développement du continent africain doit forcément passer par ces accords. L’argument avancé est le fait que les pays ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) et ceux de l’UE (Union Européens) entretiennent depuis très longtemps des relations de partenariat.

Tout le monde le sait, les négociations entre l’Union Européenne et les pays ACP remontent à plusieurs décennies et se fondent sur les relations de coopération économique et commerciale nées de la colonisation. En effet l’ancien Ministre français des affaires étrangères M. Robert Schuman, avait à tort  déclaré que : « l’Europe pourra avec des moyens accrus, poursuivre la réalisation d’une de ses tâches essentielles : le développement du continent africain. »

 Ainsi parmi les objectifs de ces APE, il y en a un qui est spécialement important : l’élimination progressive des droits de douane pour les produits européens. La conséquence immédiate serait les prix plus bas de ces produits dans les pays africains. En outre ces droits de douane entraînent tout d’abord un revenu important pour les gouvernements en Afrique, revenu qu’ils investiront plus tard dans leurs économies domestiques. Subséquemment, les gouvernements africains investiront ces revenus dans l’infrastructure, la santé, l’éducation ou la culture. De sorte que si les états africains réduisent ces revenus dans leurs budgets, il y aura une réduction et une détérioration des services publics essentiels qui doivent être garantis par les états à ceux qui ont moins de ressources. L’UE résiste à écouter les pays les moins avancés qui ont insisté sur le fait qu’ils ne pourraient pas dépasser une libéralisation de 60 ou 70% d’ici 20 ou 25 ans de commerce des biens, là où l’UE exigeait 80% d’élimination des droits de douane en 15 ans.

 A cela s’ajoutent les droits de douane qui aident à protéger l’économie nationale et régionale en Afrique. En général, les processus de production sont beaucoup plus chers dans les pays africains qu’en Europe, et le transport et les matières premières nécessaires sont plus chers. L’industrialisation et la mécanisation de la production sont plus développées en Europe, ce qui diminue le prix final des biens. Lorsque des droits de douane sont appliqués à des produits étrangers, cela aide à protéger les économies africaines car cela aligne les prix. Ceci permettra aux entreprises africaines d’entrer en compétition avec des produits venant d’Europe.

 Il ne faut pas aussi négliger l’impact négatif sur les entreprises locales et ses conséquences au niveau de l’intégration régionale. Lorsqu’une région perd n’importe quelle espèce de production de biens, elle doit les chercher dans d’autres pays et régions. Cela signifie que les prix augmenteront à nouveau et que les entreprises européennes accaparent les marchés africains.

L’APE provisoire interdit de nouvelles taxes à l’exportation et des restrictions, à moins que l’UE ne les permette. Ceci signifie que les pays ne peuvent pas appliquer de taxes sur leurs matières premières (principalement des minerais et du pétrole), qui pourraient être une source importante de revenus pour certains gouvernements africains. Cette interdiction est clairement en contradiction avec les dispositions de l’Organisation Mondiale du Commerce(OMC) qui « donne aux pays en développement le droit de protéger leurs marchés d’importations en vue de promouvoir l’établissement ou le maintien d’une industrie privée. Elles donnent aussi aux pays en développement le droit de protéger leurs marchés d’importations dans le cas de difficultés de balance de paiement.

Les pays africains doivent comprendre qu’ils ont besoin de préserver leurs sources de richesse d’une manière durable pour continuer à avancer vers le développement économique. L’Union Européenne doit comprendre également qu’elle ne peut pas donner priorité à ses intérêts économiques en les imposant à une population qui est clairement désavantagée. Si l’UE veut maintenir son statut économique, elle doit écouter la voix de l’Afrique, et elle doit respecter les principes fondamentaux de liberté et d’indépendance des pays africains car ils sont les seuls autorisés à décider leur avenir.

www.yeroguisse.org 

 L'auteur  Yéro Mamadou GUISSE
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés: APE, Danger, Afrique, Senegal,
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Yéro Mamadou GUISSE
Blog crée le 23/05/2013 Visité 334778 fois 117 Articles 4694 Commentaires 17 Abonnés

Posts recents
Séminaire Afrique et Liberté: la problématique de la lutte contre l’extrémisme violent !
Crise des valeurs au Sénégal : quelles solutions pour éviter le chaos ?
Ces Législatives qui marqueront le Sénégal !
Les effets négatifs des réseaux sociaux sur l’éducation des enfants !
« WhatsApp » un outil puissant mais dangereux !
Commentaires recents
Les plus populaires
Achoura (Tamkharit): recommandations et bienfaits !!!
Le comportement à adopter pendant le mois béni de Ramadan
Les dix(10) raisons pour célébrer la Naissance du Prophète Mohamed (PSL)
LE RÔLE DE L'OPPOSITION POLITIQUE DANS UNE DÉMOCRATIE ?
Spécial Ramadan: les « nafilas » et ses bienfaits !!!