Journée de la Femme : A Sédhiou, tout est toujours entre les mains des hommes

  • Source: : Seneweb.com | Le 08 mars, 2017 à 13:03:50 | Lu 2349 fois | 1 Commentaires
content_image

Journée de la Femme : A Sédhiou, tout est toujours entre les mains des hommes

« Dans les 45 collectivités locales de la région, il n’y a pas de femmes maires et seuls les conseils départemental de Sédhiou et municipal de Marsassoum sont paritaires », se désole Nadjahangko Sané Diédhiou, présidente du comité d’organisation de la journée internationale de la femme (Cojif).

En marge de la cérémonie officielle, au cours de laquelle un hommage a été rendu à huit femmes leaders et combatives dont certaines sont décédées, Nadjahangko Sané a décrié les conditions encore dramatiques que vivent les femmes de Sédhiou. « Nous sommes victimes de toutes sortes de violences conjugales jamais dénoncées, l’excision demeure encore un fléau dans nos sociétés et cela, doit cesser ».

Au plan sanitaire, elle dénonce les conditions d’hospitalisation dans la maternité de l’établissement public de santé. « Il prévaut dans cette partie de  l’hôpital régional une odeur pestilentielle capable même d’infecter et porter atteinte à la vie des enfants »,  a-t-elle expliqué.

Evoquant la vie active des femmes, la présidente souligne que l’accès au crédit devient petit à petit une réalité mais le gap est encore profond vu la demande. C’est pourquoi, elle demande aux autorités d’accélérer la cadence pour  une meilleure insertion des femmes dans la relance de l’économie locale.

Hier, en prélude à la Journée, les femmes ont organisé à la place de l’indépendance, en présence de l’autorité préfectorale, un combat de lutte cent pour cent femme. L’évènement était tellement inédit et inattendu qu’il a réuni presque le tout Sédhiou le temps d’une soirée.

                                                                  


Auteur: Seneweb News - Seneweb.com




Commentaire (1)


Anonyme2 En Mars, 2017 (14:02 PM) 0 FansN°: 1
Ouvrir un autre front ou on va perdre tellemenet de temps un combat initule et ridicule des femmes contre les hommes qui ne seront jamais egaux mais complementaires. Voila des choses que nos ancetres ne connaissaient pas et qui risquent de nous couter cher a cause de ces ecervelees qui n ont rien compris.C est vraiment dommage ces trucs de macons.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com