Enfants des rues : L’Etat invité à trouver une solution au phénomène

  • Source: : APS | Le 21 mars, 2018 à 19:03:39 | Lu 2555 fois | 15 Commentaires
content_image

Enfants des rues : L’Etat invité à trouver une solution au phénomène

Les enfants de la rue s’exposent à "d’énormes dangers" et subissent "des atrocités qui n’honorent pas le Sénégal" a regretté, mercredi à Dakar, le président de la Coalition nationale des associations en faveur de l’enfant, François Raul Latouff qui invite l’Etat à résoudre ce problème.

"Les enfants une fois dans la rue s’exposent aux dangers de la rue, mais aussi à d’autres risques comme l’exploitation, diverses formes de violences. Des atrocités qui aujourd’hui n’honorent pas le Sénégal" a-t-il dit.
 
François Raul Latouff s’exprimait lors d’un atelier sur les dangers de la rue et la traite des personnes.
 
"Cette table-ronde organisée par l’Association des juristes du Sénégal (AJS) et ses partenaires rentre dans le cadre de ce que nous vivons aujourd’hui et que tout le monde a constaté", a-t-il souligné.
 
"Les enfants sont dans les rues depuis longtemps. Et cela fait un bout de temps que le chef de l’Etat en a parlé et a donné des instructions aux ministères concernés pour régler le problème" a-t-il rappelé, estimant que "seul le ministre de l’Intérieur est habilité à demander à quelqu’un de quitter la rue".
 
Aussi, il a fait savoir que son association va continuer à sensibiliser "les autorités sénégalaises afin qu’elles prennent leurs responsabilités par rapport à la protection des enfants dont elles sont les seules garantes au niveau du pays".


Auteur: Aps - APS






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (11)


Anonyme En Mars, 2018 (20:15 PM) 0 FansN°: 1
Marre de voir tout ces enfants dans les rues , et souvent quand on demande aux femmes pourquoi font-elles des enfants alors qu'elles sot dans la merde , elle vous repondent '' yallah rek '' ( 'dieu seulement ') ....
Reply_author En Mars, 2018 (20:27 PM) 0 FansN°: 1
lol
es tu con ou tu fais expres???
depuis quand les femmes font des bb toutes seule?
ca se fait a deux il me semble un bb.....
Reply_author En Mars, 2018 (10:06 AM) 0 FansN°: 1
sauf que les femmes n'ont pas vraiment le choix quant au nombre de gamins qu'elles vont faire
les mâles se doivent de "semer à tout vent" avec 4 épouses dont ils font le "tour chaque jour" ce qui engendre des gamins à la pelle !

leur libido satisfaite, les mâles sont contents, repus et n'ont rien à cirer que leurs femmes qq fois meurent en couche; elles seront remplacées par de nouvelles "pondeuses"
la religion est la première responsable de ce fléau que sont les talibés, elle interdit l'avortement, religion créatrice de drames quotidiens!
les familles n'ont pas de quoi nourrir leur progéniture mais le marabout va quémander son "obole" dans ces familles ou "achète" les gamins en les mettant sur la rue pour mendier ! belle société !

quant à macky sall, le grand "prometteur" qui à son début de mandat promettait d'éradiquer la mendicité des talibés et leur suppression dans le "décor sénégalais" il n'a rien fait bien au contraire, il encourage les faineants de marabouts les laissant mettre des enfants en esclavage !
Reply_author En Mars, 2018 (11:21 AM) 0 FansN°: 2
il ne faut pas quand même offenser n° 1, il est possible qu´il ait été cloné. nous avons encore un très long chemin à faire pour changer les esprits, et c´est dommage.
Anonyme En Mars, 2018 (20:51 PM) 0 FansN°: 2
Il faut envoyer la gendarmerie chez les parents irresponsables  :sunugaal: 
Reply_author En Mars, 2018 (09:14 AM) 0 FansN°: 1
et les faux marabouts en prison rek!!!
Anonyme En Mars, 2018 (21:05 PM) 0 FansN°: 3
Franchement il y a des parents irresponsables, si vous ne pouvez pas eduquer des enfants pourquoi en faire? De portez des préservatifs au lieu de creer des gosses et les faire souffrir inutilement
Paix.... En Mars, 2018 (22:28 PM) 0 FansN°: 4
... ET ....JAMRA .... FAIT QUI?????????



... :interrogation:  :interrogation:  :interrogation:  :interrogation:  :interrogation:  :interrogation:  :interrogation:  :interrogation:  :interrogation:  :interrogation:  :interrogation:  :interrogation:  :jaaxle:  :jaaxle:  :jaaxle:  :jaaxle:  :jaaxle:  :jaaxle:  :jaaxle:  :jaaxle:  :jaaxle:  :jaaxle:  :jaaxle:  :jaaxle:  :jaaxle:  :jaaxle: 
Bob En Mars, 2018 (22:31 PM) 0 FansN°: 5


Parents et soit-disant marabouts doivent partager la même prison. Surtout que l'Etat du Sénégal n'en à rien à cirer de ces mômes.





Et les confrèries ainsi que l'association des imams de mes fesses qu'ils se taisent
Anonyme En Mars, 2018 (23:16 PM) 0 FansN°: 6
Ce n'est pas la faute des parents, c'est la faute d'une culture et d'un systeme politique remplis d'irresponsable qui n'ont aucune vision pour leur pays et leur peuple. Le Senegal emergent est un mirage vu que les enfants qui sont censees faire tourner la machine sont dans les rues
Anonyme En Mars, 2018 (23:34 PM) 0 FansN°: 7
A qui donner ses sacrifices ou charités s il n y a plus d'enfants ds les rues ? L'hypocrisie de la société sénégalaise. Il faut attaquer aux marabouts car ils sont les hommes de ce fléau. Ce sont eux qui demandent aux gens qui vont les consulter de remettre quelque chose à un talibe comme sacrifice. Même certains hommes politiques le font une pratique qui est encrée dans culture sénégalaise. Aucune volonté societale pour combattre ce fléau qui salit l'image du pays
Las En Mars, 2018 (02:00 AM) 0 FansN°: 8
Une honte pour le Senegal. Des enfants senegalais maltraites et utilises comme des esclaves. Allez dans la sous region voir s il ya des talibes. Esperons que ce gouvernement s en debarasse definitvement. La gendarmerie doit faire des enquetes pour retrouver et traduire en justice ces parents irresponsables. Abuser d un enfant est un crime contre l humanite.

Un autre point les animaux comme les caleches doivent etre supprimes. La place d un cheval est dans un enclos ou dans les champs de courses pas sur la route. les fers a cheval qu on leur met sont de pietre qualite et on leur ajoute des chargements pas possible. Certains finissent meme par tomber d epuisement sur la route sans compter les crottes deverses sur la chaussee et les dangers quotidiens auxquels ils sont confrontes sur la route avec les cars rapide et ndiaga ndiaye, la pollution...

Certains meme disent rouler sur la crotte de cheval porte bonheur.

Il faut se reveiller et etre ferme assez de massla si on veut avancer une nation!

 :bindeu: 
Anonyme En Mars, 2018 (06:54 AM) 0 FansN°: 9
QUI PARLAIT DE PAYS DE M.....ON Y EST DEPUIS dans ce pays de dirigeants- talibés qui obéissent plus aux désidérata des mare à boue qu'aux lois de la république....bananiére.
Anonyme En Mars, 2018 (09:22 AM) 0 FansN°: 10
et une foie adultes ?...des criminels car ils ne sauront rien faire d'autre...honte a l'étatqui connait le probleme...a!oui c'est vrai macki est préoccupé pas son nouveau palais sur un sul instable...ils ne pas tout faire le pauvre !!! :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :thumbsdown:  :thumbsdown:  :thumbsdown:  :thumbsdown:  :baby-crawl:  :frustre:  :frustre:  :frustre:  :frustre: 
Anonyme En Octobre, 2018 (13:23 PM) 0 FansN°: 11

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com