Pèlerinage à la mecque : Plus de 600 personnes mobilisées pour une simulation à L’AIBD

  • Source: : APS | Le 12 juillet, 2018 à 01:07:20 | Lu 2562 fois | 3 Commentaires
content_image

Pèlerinage à la mecque : Plus de 600 personnes mobilisées pour une simulation à L’AIBD

La société Limak-AIBD-Summa (LAS), chargée de la gestion de l’Aéroport international Blaise-Diagne de Diass (AIBD), a organisé mercredi un exercice de simulation d’un embarquement de pèlerins, en prélude au pèlerinage aux lieux saints de l’islam (Arabie Saoudite) prévu début août.

Plus de 600 personnes faisant figure de pèlerins ont pris part à l’exercice, un test de l’AIBD pour le transport des pèlerins en terre saoudienne.

Près de 13.000 pèlerins se rendront à La Mecque, à partir de l’Aéroport international Blaise-Diagne, inauguré en décembre dernier, à la suite de la fermeture de l’aéroport Léopold-Sédar-Senghor de Dakar.

Les premiers vols d’environ 2.000 pèlerins pris en charge par la Délégation générale au pèlerinage sont programmés à partir du 4 août, selon les responsables aéroportuaires.

Ces pèlerins seront suivis en Arabie Saoudite par quelque 10.850 autres convoyés par des voyagistes privés.

La plupart des personnes mobilisées pour l’exercice de simulation sont des étudiants et des employés de l’AIBD (personnel médical, policiers, gendarmes, douaniers…), qui ont fait le parcours du passager, du lieu d’enregistrement des bagages à la salle des départs.

L’exercice de simulation a pris en compte les cas d’évacuation de pèlerins victimes d’un malaise, de gestion de pèlerins refusant de remettre leur valise aux agents chargés des bagages ou encore de pèlerins aux noms à consonance chrétienne.

Le secrétaire général de la société LAS, Pape Mahawa Diouf, a jugé l’opération "satisfaisante".

"Nous en sortons avec une grande satisfaction du point de vue de l’organisation. Nous espérons que la simulation permettra de mitiger les problèmes", a-t-il réagi à la fin du test. L’opération qui a duré près de trois heures a permis de "déterminer les aspects où on a besoin de faire des rectificatifs, de renforcer le personnel...", a expliqué M. Diouf.

"Les agents de l’aéroport ont 10 à 20 ans d’expérience en matière d’organisation du pèlerinage à La Mecque. La seule chose qui va changer, c’est le nouvel environnement auquel ils devront s’adapter", a-t-il précisé.

Parmi les enseignements tirés du test figure "la nécessité" de créer "un circuit santé" dédié aux pèlerins, pour faciliter la fluidité des évacuations, selon les responsables aéroportuaires.

Ils jugent aussi nécessaire d’installer un chapiteau près de la piste ou de faire descendre les pèlerins à un endroit où ils n’auront pas à attendre longtemps sous le soleil ou la pluie. Les suggestions des personnes ayant pris part à la simulation seront recueillies à l’aide de fiches qui leur ont été distribuées.

Le sentiment de satisfaction est partagé par la Délégation générale au pèlerinage, qui a pris part au test.

Abdoul Aziz Mbaye, son chargé de communication, a estimé que "la prise en charge de 250 pèlerins en une heure", par les agents de la société LAS, est jugée "bonne".

"Tout ce travail sera accompagné d’une communication à trois niveaux. Il y aura un film sur le circuit du passager, qui sera diffusé sur des chaînes de télévision, un autre film sur le plan d’accès à Diass. Des communicateurs traditionnels vont sensibiliser les pèlerins sur place, sur les comportements à avoir, les produits interdits dans les bagages, comme les noix de cola, les talismans ou gris-gris, les médicaments sans ordonnance, etc.", a assuré le responsable de la communication de LAS, Tidiane Tamba.

La société AIBD Assistance Service, elle, a promis de recruter, en vue de la "sensibilisation" des pèlerins, des agents parlant les langues locales, dans le but de faciliter la communication avec les candidats au pèlerinage à La Mecque.

L’aérogare des pèlerins, d’une superficie de 2.270 mètres carrés, est dotée de "toutes les commodités" – un espace aménagé pour les ablutions, des salles de prière, des toilettes et des restaurants – nécessaires au bon accueil des pèlerins, selon Pape Mahawa Diouf. 

"Fin prête" pour l’accueil des pèlerins, elle peut accueillir 600 à 700 passagers, a-t-il assuré.


Auteur: APS - APS






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (3)


Anonyme En Juillet, 2018 (06:04 AM) 0 FansN°: 1
Il y aura quand même des ratés, c'est le Sénégalais qui n'est pas organisé et n'aime pas l'organisation
Anonyme En Juillet, 2018 (07:35 AM) 0 FansN°: 2
Deug nga wakh dé ! Et les organisateurs et les pèlerins il y en aura sui vont perturber c'est sûr ce n'est pas du négationnisme nak
Anonyme En Juillet, 2018 (09:35 AM) 0 FansN°: 3
Tout est basé sur la CORRUPTION

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com