Urgent: Moussa Bocar Thiam et les voyous agressent ses opposants et détruisent le matériel de reportage du journaliste de Kewoulo

  • Source: : Seneweb.com | Le 03 novembre, 2018 à 22:11:36 | Lu 2657 fois | 24 Commentaires
content_image

Urgent: Moussa Bocar Thiam et les voyous agressent ses opposants et détruisent le matériel de reportage du journaliste de Kewoulo

L’atmosphère est très électrique dans le Fouta. Alors qu’il a convoqué un conseil municipal ce samedi, le maire de Ourossogui a décidé d’organiser une campagne de baston de ses opposants.

Dans sa volonté de terroriser les populations qui commencent à décrier sa gestion clanique de la mairie, Moussa Bocar Thiam a décidé de casser de l’opposant. Comme des journalistes venus s’enquérir de la situation à Ourossogui. Reportage.

 
Samedi 3 novembre, il est 16 heures. Nous sommes à Ourossogui, dans le fin fond du Fouta, au coeur de cette commune qui, ces derniers temps, a beaucoup fait parler d’elle, par sa saleté et la mauvaise gestion de ses ressources comme par la gueguerre de ses conseillers municipaux. Convoqué par Me Moussa Bocar Thiam, lui-même, le conseil municipal avait été prévu ce matin. Et, venus de partout et surtout de Dakar à 700Km d’ici, les conseillers se sont retrouvés face au même mur qui les bloque depuis plusieurs années déjà.

« En l’absence du quorum nécessaire » et face au « refus du gérant » -qui devait accueillir la réunion dans l’enceinte de son institution-, le conseil municipal a été annulé. « Le motif est que le gérant a dit que, sans la présence des gendarmes pour assurer la sécurité, il refusait d’organiser le conseil municipal dans ses locaux. » A déclaré une source ayant pris part à la rencontre. Face à cette situation qui empêche la tenue d’un débat ouvert, permettant de mieux comprendre les non-dits de Ourossogui, nous avons a décidé de recueillir les avis des populations prises dans ce piège de politiciens.

Après avoir fait le tour de la ville, nous nous sommes rendus à la maison des femmes de Ourossogui; un endroit construit et équipé par l’ancienne équipe municipale et fermée et abandonnée par la présente municipalité sans qu’aucune explication ne soit donnée aux populations. Et alors que nous commencions tout juste notre tournage, voilà que se présente le maire en personne. Au préalable, Kewoulo qui avait fait un papier sur la catastrophe écologique qui se déroule dans cette commune avait cherché à recueillir les propos de l’édile décrié de Ourossogui. Mais, Moussa Bocar Thiam avait refusé de répondre à nos questions. Cette fois-ci, il est là. En face de nous, entouré par une horde de voyous qui le scrute du regard dans le but de déceler dans ses yeux un ordre, un quitus à l’agression, tous prêts à en découdre avec l’invité de Kewoulo. Et tous ceux qui ne sont pas d’accord avec eux.

Alors que l’on s’attendait à ce qu’il demande la parole et fasse une déclaration devant notre caméra pour se défendre des accusations de « gestion clanique », de « malversation » etc., le maire s’est empressé de nous enjoindre d’arrêter de filmer. Aussitôt, l’invité de Kewoulo, Moussa Dia, est roué de coups par les partisans du maire. Le reporter de Kewoulo est encerclé. Malmené. Le maire intervient et demande la raison de la présence du journaliste à Ourossogui. Ce dernier lui tend sa carte de presse et lui dit être en reportage envoyé spéciale sa rédaction. Aussitôt, le premier magistrat de la ville s’en prend au reporter. Lui arrache sa caméra des mains et la fracasse contre le mur. Le reste du matériel subira le même sort.

Sorti de ce lynchage en bonne et due forme, le journaliste de Kewoulo se dirige vers la brigade de gendarmerie de Ourossogui. Il est rejoint la-bas par la presque totalité de la ville. Si Moussa Dia s’est retrouvé avec le bras cassé, pour certains c’est la gueule… pardon la bouche qui saigne. Et tout ce beau monde a décidé de porter plainte contre le maire qui, bénéficiant de son statut d’allié du pouvoir, se croit tout permis. Les opposants l’accusent d’avoir installé une gestion clanique à la tête de la mairie et de créer en permanence des situations de conflit pour ne pas répondre de sa gestion. En maille en partir avec ses adjoints, « c’est  à son frère, Sileymane Thiam qu’il a confié la gestion de la mairie. Et ce dernier, qui fait la navette entre Dakar et Ourossogui, a décidé de se faire, de temps en temps, représenter par sa seconde femme. »

C’est pour vérifier ces accusations distillées par les populations que Kewoulo a dépêché un reporter sur place. Mais, vraissemblablement, ce maire atypique n’aime pas qu’on vienne mettre le nez dans la gestion des 400 millions de F CFA de budget annuel votés, tous les ans et depuis 4 ans, par les conseillers municipaux. Ces derniers, aujourd’hui, face au délabrement du cadre de vie à Ourossogui, se demandent où est allé tout cet argent.


Auteur: kewoulo.info - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (10)


Abdou Samakh il y a 2 semaines (22:57 PM) 0 FansN°: 1
Vous avez tout mon soutien en ma qualité de simple citoyen et de démocrate sincère. Cela ne devait pas arriver. C'est inadmissible ! C'est plus grave encore pour un avocat qui fait entrave à la liberté d'information du peuple que nous sommes. Les responsabilités de cet acte ignobles sont partagées. Il y a d'abord celles directes de ce Maire arrogant, ignare et narcissique. Ensuite, celles des autorités qui font régner l'impunité et la partisanerie crasse. Enfin, la presse, dans son ensemble, est responsable, en partie, de cette situation en devenant complice des dérives du régime actuel dont les velléités manipulatrices de l'opinion sont nettes. Le meilleur service que Kewoulo pourrait rendre à la corporation de la presse et au pays tout entier serait d'aller jusqu'au bout, en déposant une plainte en bonne et due forme, en refusant tout compromis derrière les murs, en n'acceptant aucune intercession de la parts des courtiers politiques et maraboutiques et en maintenant la pression sur les autorités judiciaires et de la sécurité grâce à une mobilisation de toute la corporation, mais aussi des rappels et articles pour ne pas faire enterrer l'affaire.

Abdou
Reply_author il y a 2 semaines (21:27 PM) 0 FansN°: 1
ce matin je demandais à une connaissance du maire s'il n'a pas oublié de démissionner pour que quelqu'un puisse rendre la ville propre. la meme personne a sécrié la gestion du maire. il est du parti au pouvoir. donc il peut faire tout ce qu'il veut sans etre inquiété. je vis à matam. ourossogui est salle
Jah il y a 2 semaines (01:03 AM) 0 FansN°: 2
J ai été la ba il moins de 3mois c est une commun tre sale je ne parle pas pour la poliquesurtout aux environs de la gare routiere.il faut des travaux entre ourossogui vers bokidiawe(thiologne) une catastrophe pour le trajet
Anonyme il y a 2 semaines (08:54 AM) 0 FansN°: 3
VOILA CE QUI ARRIVE QUAND UN VRAI GADAWOURO DEVIENT HOREH WOURO ET QUE VOULEZ VOUS ???
Anonyme il y a 2 semaines (09:56 AM) 0 FansN°: 4
Dou dème fène, il y aura le coude du lion dormant sur le dossier malheureusement.
Anonyme il y a 2 semaines (12:54 PM) 0 FansN°: 5
Ce maire est d’une arrogance et une ignorance sans commune mesure. So père est de Wuro Sogui ; lui, il est né et a grandi à Dakar et n’a jamais vécu à Wuro Sogui, c’est seulement la politique qui l’amène là-bas et les populations ont commis l’erreur de faire de lui le maire. Il vit à Dakar et a confié la gestion de la ville a son frère qui a son tour l’a confié a sa deuxième femme.

Wuro Sogui est la ville la plus salle du Sénégal. C’est ce qui arrive quand ont élu un étranger comme maire d’une ville. UN MAIRE DIT VIVRE DANS SA VILLE ET NULLE PART AILLEUR. TU NE DOIS PAS ETRE MAIRE DE WURO SOGUI ET VIVRE A DAKAR.

Anonyme il y a 2 semaines (14:03 PM) 0 FansN°: 6
Il verra les conséquences ourossogui ne mérite pas ça. Ourossogui est malade sous tous les plans. Jeunesse soguienne réveiller vous. On veut ismaila dembele ou Djibi nalla sy deux exemples pour ourossogui.
Anonyme il y a 2 semaines (15:23 PM) 0 FansN°: 7
TOUT SAUF DEMBELE CE SONINKE DU MALI VENU AU FOUTA COMME BUTIN DE GUERRE DE CHEIKH OMAR TALL !!!!
Anonyme il y a 2 semaines (15:40 PM) 0 FansN°: 8
Demba Mamadou sow est l homme de la situation
Gando Bindi il y a 2 semaines (18:40 PM) 0 FansN°: 9
BIZARRE BIZARRE

Personne n' entend ou ne lit la moindre complainte de KEWOULO et son journaliste... mais plutôt une sorte de hurlements cacaphoniques des OPPOSANTS au maire Me MOUSSA B. THIAM !!! ... ???  :jaaxle: 

Mais gnii nioo tangueu xoll  :nohope: 
Anonyme il y a 2 semaines (18:46 PM) 0 FansN°: 10
Inadmissible. Un avocat sans envergure infoutu de gérer ses propres biens a fortiori une mairie.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com