[Reportage] Les républicains du Texas derrière Trump sur l'immigration

  • Source: : Webnews | Le 31 octobre, 2018 à 20:10:54 | Lu 994 fois | 1 Commentaires
content_image

[Reportage] Les républicains du Texas derrière Trump sur l'immigration

Ces dernières semaines, Donald Trump s'active tous azimut pour recentrer la campagne des élections de mi-mandat sur un sujet qui lui a bien réussi durant sa campagne présidentielle : l'immigration.

Avec notre envoyée spéciale au Texas,Stefanie Schüler

Face à l'approche d'une caravane de migrants centre-américains qui fuient les violences et la misère dans leur pays en direction des Etats-Unis, le président a annoncé l'envoi de 5 000 soldats supplémentaires à la frontière avec le Mexique et dit vouloir mettre un terme au droit du sol pour des enfants de migrants sans-papiers nés aux Etats-Unis.

Au Texas, bastion conservateur, cette stratégie présidentielle semble en tout cas porter ses fruits. Illustration à Brenham, une petite ville à mi-chemin entre Houston et Austin.

Assis dans un café-restaurant William Kendall est inquiet. « Pour moi – et je pense pour la plupart des Texans – le thème le plus important de ces élections c'est l'immigration, dit-il. Ce phénomène changera notre politique, car les gens qui traversent notre frontière voteront pour des candidats progressistes parce que ces candidats leur offriront leur régularisation. »

« Nous devrions construire ce mur pour garder les clandestins dehors »

William Kendall est juge à Burton, village de 300 habitants situé à 20 kilomètres plus à l'Est. C'est là qu'Adam Spies travaille comme employé dans un magasin de fourniture pour l'exploitation pétrolière. « Une caravane de 5 000 migrants est en route. Ils devraient arriver au moment des élections, s'inquiète-t-il. Cela me fait peur. On a besoin d'eux en tant que travailleurs, mais demandez d'abord la nationalité américaine et après vous pourrez venir. »

Etant donné la proximité de la frontière mexicaine, ce Texan assume soutenir le projet de Donald Trump de construire un mur : « Je crois que nous devrions construire ce mur pour garder les clandestins dehors. »

Le maire de Burton David Zajicek appelle sans hésiter à voter pour un gouvernement soutenant Donald Trump. « Il y a eu trop d'hostilité à son égard. Nous devons maintenir notre contrôle du Congrès pour faire avancer les choses. »

REPORTAGE

On a besoin d'eux en tant que travailleurs, mais demandez d'abord la nationalité américaine et après vous pourrez venir.
L'immigration au coeur de la campagne de Trump pour les élections mi-mandat31/10/2018 - par Stefanie SchülerÉcouter

« Avec cette thématique de l’immigration, Trump surmobilise son électorat »

Dans un entretien au média Axios, publié ce mardi, Donald Trump dit envisager un décret pour que les enfants d'immigrés sans-papiers nés sur le sol américain ne bénéficient plus de la nationalité américaine. Cette déclaration-choc intervient juste après les révélations du Washington Post annonçant un autre décret à venir sur la fermeture de la frontière sud aux migrants d'Amérique centrale et sur la suspension de leur droit à demander l'asile. Donald Trump veut remobiliser son électorat à une semaine des élections de mi-mandat, selon Corentin Sellin, professeur agrégé d'histoire et spécialiste des Etats-Unis.

« Donald Trump a tout intérêt à placer le débat sur l’immigration qui est de loin la première priorité, tous les sondages convergent, pour les électeurs républicains, explique-t-il. Plus il parle d’immigration et évidemment surtout de restriction de l’immigration clandestine, plus il séduit son électorat, et il le motive pour aller voter. Il ne faut pas oublier que les élections de mid-term se joueront sur la mobilisation différentielle entre les électorats de Donald Trump et les électorats traditionnels démocrates, en particulier ceux des minorités. Donc avec cette thématique de l’immigration, il surmobilise son électorat. »

Pour le chercheur, l'enjeu de ces élections va bien au-delà : « Plus la campagne avance et plus l’incursion de Donald Trump s’y fait forte - on ne parle quasiment plus que de lui, en bien ou en mal - et transforme de fait cette élection en véritable référendum sur essentiellement la manière d’exercer le pouvoir, la manière d’exercer la présidence de Donald Trump qui est tellement atypique. »


Auteur: rfi - Webnews






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (1)


Anonyme il y a 2 semaines (08:49 AM) 0 FansN°: 1
Trump a parfaitement raison de fermer ses frontières, ces gars n'ont qu'a prendre leur courage en main pour affronter leurs dirigeants.Ces pas parce que c'est dur chez moi que je dois annexer mon voisin, n'importe quoi.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com