L’État doit revoir la rédaction du communiqué du Conseil des ministres

  • Source: : Seneweb.com | Le 05 juin, 2018 à 07:06:13 | Lu 9198 fois | 58 Commentaires
content_image

L’État doit revoir la rédaction du communiqué du Conseil des ministres

La réunion hebdomadaire du conseil des ministres est une réunion constitutionnelle  autrement dit une réunion inscrite dans notre constitution qui est présidée par le Président de la République.

Ainsi, le compte rendu de cette réunion de haut niveau la plus élevée dans notre  République, est rédigé et diffusé dans les médias sous forme de communiqué du conseil des ministres.

Depuis un certain temps, le communiqué du conseil des ministres a profondément changé dans sa forme. En effet, il est marqué par une utilisation abusive du présent de l’indicatif rendant sa compréhension difficile et déroutante pour la majorité des sénégalais.

En somme, il rend compte de la réunion hebdomadaire du conseil des ministres présidée par le Président de la république. Son importance n’est plus à démontrer. Son caractère républicain ne nécessite pas d’explication. Et sa valeur communicationnelle est une évidence.

Le dernier communiqué du conseil des ministres du 30 Mai 2018 diffusé dans les médias commence par cette phrase ci-après conjuguée au passé composé  « Le Président Macky SALL a réuni leConseil des ministres, mercredi 30 mai à 11 h, au Palais de la République »

Cependant, ce qui est abracadabrant  est du fait que dans le corps du texte tous les verbes à l’exception du paragraphe 6 sont conjugués au présent de l’indicatif. Ce qui ajoute beaucoup plus à la confusion qu’à la clarté du message de l’auteur du communiqué du conseil des ministres dont l’objectif vise  à informer les populations sur ce qui  s’est passé à cette réunion et les décisions qui ont été prises.

Dans la forme, ce communiqué du conseil des ministres n’a pas suivi dans sa construction l’ordre de jour classique axé autour généralement de trois points : les mesures générales, les projets de décrets et de lois et les communications. Dans le fond, l’utilisation du présent de l’indicatif à tous azimut perturbe toutes nos notions de temps articulées autour du passé, du présent et du futur. 

La volonté de changement de l’auteur du communiqué du conseil des ministres est réelle mais il se trouve que la langue française a des règles que ses usagers sont obligés de respecter. Le présent de l’indicatif a des valeurs multiples dont il faut absolument tenir compte dans  n’importe quel exercice d’écriture.

Ainsi, on distingue plusieurs valeurs du présent de l’indication selon le contexte et selon la raison pour laquelle il est employé parmi lesquelles, il faut distinguer :

Le présent d'énonciation (immédiat ou momentané) qui correspond au moment où l'on parle.  Le présent de narration qui s’emploie pour rapporter des actions passées en les rendant plus vivantes. Le présent de vérité générale qui s'emploie pour parler des faits toujours vrais (proverbes, définitions, propriétés scientifiques). Le présent d'habitude (itératif - répétition)  qui s’emploie pour décrire  les actions habituelles, qui se répètent. Le présent duratif (étendu) qui s’emploie pour décrire  une action qui dure, une action qui a commencé mais qui n'est pas limitée dans letemps. Le présent de caractérisation (description) qui s’emploie pour décrire une caractérisation  ou faire une  description.

L’auteur du communiqué du conseil des ministres  a beaucoup  utilisé le présent de l’indicatif. Ce qui a impacté négativement sur la compréhension de son texte dont l’objectif principal est d’être compréhensible et accessible au grand public, sa cible  (voir le communiqué du conseil des ministres du 30 Mai 2018).

L’auteur écrit : « Entamant sa communication autour du règlement de la crise universitaire, le Chef de l’Etat adresse ses chaleureuses félicitations aux membres de communauté estudiantine du Sénégal pour …. »

« Le chef de l’Etat adresse ses chaleureuses félicitations aux …. »  L’utilisation du présent dans ce paragraphe est en décalage avec le moment où le compte rendu est fait.  Ce présent n’est ni un présent de narration qui est utilisé pour rapporter des actions passés en les rendant vivants, ni un présent de vérité générale. 

Puis, il écrit : « Dès lors, appréciant ces moments d’échanges autour de l’avenir de l’enseignement supérieur, du renouveau d’un mouvement étudiant réconcilié avec lui-même et de la stabilité universitaire, le Président de la République décide d’engager…… »

« ...le chef de l’Etat décide d’engager ... »    La conjugaison au présent  de ce verbe rime-t-elle à quelque chose ? Ce présent de l’indicatif  n’a  ni  la valeur d’un présent de vérité générale ni la valeur d’un présent de narration ?

Ce qui est certain, il y a une unité de temps et de l’espace quant à la tenue du conseil des ministres qui s’est déroulé au palais de la  république le 30 Mai 2018.

Pour amorcer la conclusion de son communiqué du conseil des ministres, l’auteur a utilisé le passé composé.  Il apporte une rupture dans le temps. Mais Pourquoi ?

L’auteur écrit : « Le Chef de l’Etat a terminé sa communication sur le suivi de la coopération, des partenariats et son agenda diplomatique. »

« Le chef de l’Etat a terminé sa communication sur le suivi….. »   Précédemment, l’auteur a utilisé le présent de l’indicatif pour rapporter les propos du chef de l’Etat M. Macky Sall et du PremierMinistre. Alors qu’est ce qui s’est passé entre temps dans la tête  l’auteur au point de  changer de temps de récit ?  Du présent, il passe au passé composé.

Enfin, il écrit « Le Premier ministre a adressé, au nom du Gouvernement, ses chaleureuses félicitations au Chef de l’Etat, pour son engagement pour l’éducation, un enseignement supérieur d’excellence et ses décisions de haute portée qui ont permis, un dénouement heureux de la crise estudiantine. Il a ensuite rendu compte de la coordination de l’activité gouvernementale. »

En résumé, l’auteur a utilisé systématiquement le passé composé pour rapporter toutes les communications faites  par les ministres et les nominations du conseil des ministres en conseil desministres du conseil des ministres du 30 Mai 2018.

Au total, le communiqué du conseil des ministres est un outil d’information des populations sur ce qui y est dit et sur les décisions qui ont été prises au cours de la réunion hebdomadaire présidée par le Président de la république. Ce n’est pas un texte littéraire qui doit être sophistiqué mais plutôt, il s’agit d’un texte qui doit être simple, compréhensible, accessible et capable d’informer le grand public.

Vive le Sénégal !

Vive la république !

Par Baba Gallé DIALLO


Auteur: Seneweb News - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (36)


République En Juin, 2018 (08:20 AM) 0 FansN°: 1


Vous avez raison mais ce n'est pas la faute de l'Etat mais du gouvernement. Et c'est l'absence de cette distinction qui crée les amalgames que ce pays connait.



Reply_author En Juin, 2018 (08:24 AM) 0 FansN°: 1
serieusement vous faite une leçon de grammaire ?! ce qui faut retenir du conseil des ministres c'est toutes les bonnes actions que macky sall a apporté à notre notre pays
Reply_author En Juin, 2018 (09:26 AM) 0 FansN°: 2
mdr latif coulibaly aimait signer en son propre nom...havas ces gens du macky....
Conseils Griots En Juin, 2018 (10:33 AM) 0 FansN°: 3
quand les chargés de com du palais ou le secrétaire du gouvernement se transforment en griots du prési,...
Reply_author En Juin, 2018 (11:03 AM) 0 FansN°: 4
il faut surtout que la rts nous epargne le long communique systematique en debut de journal. on dirait un pays stalinien.dans quel pays moderne au monde on saoule les gens en debut de jt avec ce communique ennuyeux protocalaire. il faut creer un temps d'antenne a part apres le jt.par respect aux gens.
Anonyme En Juin, 2018 (08:21 AM) 0 FansN°: 2
Excellente remarque! j'ajoute pour ma part, et pour le déplorer, les erreurs dans les nominations d'ambassadeurs du Sénégal à l'étranger, dont bcp de diplomates m'ont fait part. En règle général, un Etat accrédite un Ambassadeur auprès d'un autre Etat. Mais au Sénégal, ;les Ambassadeurs du pays sont nommés auprès des chefs d'Etat. Autrement dit, auprès de dirigeants de pays et non auprès d'un 'Etat. Par exemple et pour être concret, on entend souvent dire du communiqué du conseil des ministres; M. Massamba Mademba est nommé ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Sénégal auprès de Son Excellence X... Président de la république de .... L'idéal serait; est nommé ambassadeur du Sénégal auprès de l'Etat de X....
Reply_author En Juin, 2018 (08:28 AM) 0 FansN°: 1
ce genre de détails sont avant de simple détails (répétition fait exprès) maintenant ce qu'il faut qu'on relève est le travail extraordinaire fait par notre président et ses ministres. bravo macky sall
Reply_author En Juin, 2018 (11:45 AM) 0 FansN°: 2
poste n° 2, il ne faudrait pas oublier que la lettre de créance est l’acte authentifiant auprès de l’etat accréditaire les pouvoirs de représentation dont le chef de mission (l’ambassadeur) est investi par l’etat accréditant. a travers ce document, le chef de l’etat demande à son homologue de d’accorder « créance », en d’autres termes de croire, en tout ce que l’ambassadeur ainsi présenté pourra dire ou écrire au nom de son etat et de son chef. « je vous prie d’ajouter foi et créance entière à tout ce qu’il vous dira de ma part », cette formule est assez illustrative de ce qui précède. en outre, les qualificatifs « extraordinaire et plénipotentiaire» signifient à ce propos qu’il est le porte-parole unique de son chef d’etat et qu’il a tout pouvoir pour le représenter. en conclusion un ambassadeur est accrédité auprès d’un chef d’etat étranger (puissance étrangère) par le président de la république et c’est auprès de lui que ceux des puissance étrangères sont accrédités (article 70 de la constitution). votre « idéal » qui voudrait l’ambassadeur du sénégal soit nommé auprès de l'etat de x...., n’est en fait qu’un abus de langage pour une meilleure compréhension par le grand public de choses aussi solennelles et protocolaires que l’envoi d’un ambassadeur.
Reply_author En Juin, 2018 (13:19 PM) 0 FansN°: 1
grand merci pour cet éclairage de ma lanterne!
Anonyme En Juin, 2018 (08:25 AM) 0 FansN°: 3
Nene Galle Sonko En Juin, 2018 (08:26 AM) 0 FansN°: 4
WAKHO FI DARAA TOUSS !!! YA K TOI LE SÉNÉGALAIS D'ORIGINE GUINÉENNE KI S'TNTERESSE A CES INEPTIES ????
Reply_author En Juin, 2018 (10:29 AM) 0 FansN°: 1
khana tu crois que le senegal se limite dans ton village ???????????????

voyage un peu et quitte ton village senegal yemoul fofou

c´est un pays multi ethniques
Anonyme En Juin, 2018 (08:26 AM) 0 FansN°: 5
Ce n'est pas un conseil des ministres c'est un conseil de dessert
Reply_author En Juin, 2018 (08:32 AM) 0 FansN°: 1
le manque de respect n'a jamais été la solution n'oubli pas ça ! même si des blagues de mauvais goût ont été faites par notre président, on peut quand même remarquer que depuis sa magistrature notre pays se porte plus que bien!
Reply_author En Juin, 2018 (09:00 AM) 0 FansN°: 1
avec "des blagues de mauvais goût" qui font le tour du monde? je vous reprends simplement
Anonyme En Juin, 2018 (08:29 AM) 0 FansN°: 6
Moi je ne m'arrête pas à ces bétises, ce m'inporte le plus est la gérance de mon pays et je dois dire que j'en suis très fière  :smile:  :fbhear:  :sunugaal: 
Reply_author En Juin, 2018 (11:29 AM) 0 FansN°: 1
puisque vos poches sont pleines sales apéristes
Anonyme En Juin, 2018 (08:34 AM) 0 FansN°: 7
Vous ne pensez pas que se serait plus productif de parler de ce qui s'est dit plutôt que sur la manière dont le résumé a été rédigé. Moi je félicite les actions de mon president  :fbhear:  :sunugaal:  :thumbsup: 
Anonyme En Juin, 2018 (08:44 AM) 0 FansN°: 8
Le conseil des ministres organe dans un régime présidentiel est une hérésie juridique. Seul le PR est le seul à prendre des décisions. Une pratique copiée collée des institutions françaises qui sont d’une autre nature. Les ministres ne prennent aucune décision ils peuvent les préparer sans la certitude de leur adoption
Nostalgique En Juin, 2018 (08:57 AM) 0 FansN°: 9
Pour ma part, je regrette cette formule d'introduction du Communiqué "Le Conseil des ministres s’est réuni le jeudi 31 mai 2012, à 10h, au Palais de la République, sous la présidence de son Excellence, Monsieur ..., président de la République."

Pourquoi changer cette formule qui est un modèle d'introduction indépendant du rédacteur ...



Et celle la aussi : Le Conseil a pris les mesures individuelles suivantes : qu'ils ont remplacé Le président de la République a pris ...
Un Auditeur En Juin, 2018 (09:54 AM) 0 FansN°: 1
la formule républicaine c'est bien celle-là. le communiqué doit être impersonnel. pourquoi changer la formule en mettant en évidence le président maky sall dont personne ne conteste le statut de président de la république. cela devient une redondance inacceptable. revenons aux fondamentaux de la rédaction administrative républicaine.
merci d'avoir abordé ce point
Altopé En Juin, 2018 (08:58 AM) 0 FansN°: 10
On s'illustre, on se distingue, on se chamaille même, certains n'hésitent pas à tricher rien que pour être meilleur dans la langue de Molière , ah toubab tu as réussi !
Anonyme En Juin, 2018 (08:59 AM) 0 FansN°: 11
parlant de methodologie, le temps que l'on doit utiliser pour rédiger un compte rendu c'est effectivement le présent de l'indicatif.

Reply_author En Juin, 2018 (09:30 AM) 0 FansN°: 1
veuillons respecter les normes et règles de la langue française comme ça été toujours le cas avec le président senghor. je ne fais pas l'apologie du français qui est une langue étrangère mais je souhaite que nous prenions nos responsabilités puisque c'est nous qui l'avons choisie comme langue officielle. il ne s'agit pas de dire seulement que le contenu est compris mais il faut veiller à la forme et au respect de la concordance des temps pour mieux faciliter la compréhension du texte.par ailleurs,pour le cas d’espèce notre premier président avait même produit un décret pour réglementer l'élaboration des textes administratifs.enfin, nous constatons tous que la chute du français au sénégal est perceptible à beaucoup de niveaux:professeurs, étudiants, instituteurs,agents d'administration et autorités;face à cette chute ,nous avons l'impératif devoir de redorer le blason car notre pays a produit de brillants intellectuels qui ont su convaincre même des sommités internationales par la pertinence de leurs textes.merci
Replauthor En Juin, 2018 (09:54 AM) 0 FansN°: 1
j'aimerais savoir quel article de la constitution prévoit le conseil des ministres. il me semble qu'il s'agit plutôt d'une coutume constitutionnelle
Anonyme En Juin, 2018 (09:59 AM) 0 FansN°: 12
A mon humble avis, si l'on suit l'intitulé du CONCEPT "Conseil des Ministres", c'est une affaire de ministres (le P.M et son gouvernement). Dès lors, le Président n'a pas à assister au "Conseil des Ministres" d'autant que les membres sont proposés par le Pm et nommés par le P.R.

Il peut y avoir un autre cadre de travail entre le P.R et le P.M en prélude à chaque "Conseil des Ministres" où le P.R donne ses directives et orientations à monsieur le Pm qui les répercute au niveau du "Conseil des Ministres".

Les détails de l'activité ou l'action gouvernementale ne doivent plus concernées le Président de la République qui est la clef de voute des institutions.
Reply_author En Juin, 2018 (10:18 AM) 0 FansN°: 1
comment calez vous le conseil présidentiel dont j'ai rarement entendu évoquer sous senghor et sous diouf
Anonyme En Juin, 2018 (10:17 AM) 0 FansN°: 13
Vous avez fait un cours de grammaire qui est totalement différent de la légistique. Dans cette matière bien définie et en rédaction administrative c'est le présent de l'indicatif qui est de rigueur.

Le Droit c'est pas du Français même si on l'écrit en Français.

A bon entendeur
Anonyme En Juin, 2018 (10:22 AM) 0 FansN°: 14
ils sont mal rédigés et leur lecture intégrale au JT est vraiment inutile.
Anonyme En Juin, 2018 (10:30 AM) 0 FansN°: 15
"Le Droit c'est pas du Français même si on l'écrit en Français."

ça doit être avec les laudateurs du palais la plus grande ineptie de la journée...



C'est parce que le français est tout en précision et en nuances qu'il est toujours la langue phare de la diplomatie même si de nos jours l'anglais avance à le vitesse grand V dans ces règles qui régissent les relations internationales.
Mots Croisés En Juin, 2018 (11:04 AM) 0 FansN°: 16
L'auteur aurait du respecter les règles qui régissent l'utilisation des majuscules et des minuscules avant de vouloir donner des leçons; au moins que ce ne soit de la responsabilité du médium...
La Verite En Juin, 2018 (11:06 AM) 0 FansN°: 17
C'est seulement aujourd'hui que vous vous êtes rendus comptes de cela, après 6 ans de règne ? Vraiment, le Sénégal ne mérite pas de tels dirigeants. C'est pourquoi, nous devons nous lever comme un seul homme pour nettoyer le sommet de notre cher Sénégal, le 24 Février prochain. Tout sauf MACKY SALL et sa dynastie RAYE-SALL.
Reply_author En Juin, 2018 (14:04 PM) 0 FansN°: 1
j'augmente ceci macky va dégager doyna nous voulons un autre président car il n'a pas respecter son serment.
Mamadou En Juin, 2018 (11:06 AM) 0 FansN°: 18
Une constitution doit être écrite de sorte que le petit écolier puisse la lire et la comprendre..si on en fait une affaire de profs agrégés, il y aura tjrs diverses interprétations
Mamadou En Juin, 2018 (11:06 AM) 0 FansN°: 19
Une constitution doit être écrite de sorte que le petit écolier puisse la lire et la comprendre..si on en fait une affaire de profs agrégés, il y aura tjrs diverses interprétations
Mamadou En Juin, 2018 (11:06 AM) 0 FansN°: 20
Une constitution doit être écrite de sorte que le petit écolier puisse la lire et la comprendre..si on en fait une affaire de profs agrégés, il y aura tjrs diverses interprétations
Ayoba En Juin, 2018 (11:26 AM) 0 FansN°: 21
L'auteur de cet article a parfaitement raison, il est pertinent et d'un courage intellectuel. Ces erreurs ne sont pas acceptables au sommet de l'État. Moi-même, j'ai parfois tendance à croire que ce sont des erreurs de frappe puisque les règles grammaticales ne sont plus respectées surtout à cause des abréviations etc..

Bravo et merci beaucoup.
Anonyme En Juin, 2018 (11:48 AM) 0 FansN°: 22
ABRACADABRANTESQUE

Anonyme En Juin, 2018 (11:58 AM) 0 FansN°: 23
Voila le mal du Sénégal.

la question plus essentielle est de savoir pourquoi on a besoin d'un conseil des ministres toutes les semaines?

Comme le conseil constitutionnel ,le conseil des Ministres est une spécificité francaise que nous avons copie sans y réfléchir deux fois.

En France le coseildes ministr s l'ccasin pour le Président d'etre implque dansl'actin du gouvernement issue de la majorite parlementaire qui peut ne pas etre de son bord et le conseil constitutionnel a ete une trouvaille de DeGaulle pour contourner les lois et le parlement quad ca l'arrange.

Sous les tropiques on discute du sexe des anges.
@23 En Juin, 2018 (12:20 PM) 0 FansN°: 24
l'existence ne se borne pas a bouffer chier ba iser...

Dieu merci une grande partie de l'espèce humaine aspire à autre chose : entre autres discuter du sexe des anges....
Anonyme En Juin, 2018 (12:25 PM) 0 FansN°: 25
Bonjour les gars et les dames. Je cherche à acquérir une petite voiture d'occasion (genre 206 parxemple) et à crédit si c'est possible. Je dispose de très sûre garantie de paiement régulier. Merci.
Anonyme En Juin, 2018 (12:46 PM) 0 FansN°: 26
vous nous avez fatigué à l'école merci de nous laisser tranqkil maintenant

Cukli En Juin, 2018 (12:59 PM) 0 FansN°: 27
J'espère qu'ils rectifieront dès demain, au cas contraire, il faudra les appeler les diables. Car seul le diable persévère dans l'erreur. "Errare humanum est, perseverare diabolicum"
Pendules à L'heure En Juin, 2018 (13:29 PM) 0 FansN°: 28
Dans un procès-verbal digne de ce nom, EN L'OCCURENCE CELUI DU CONSEIL DES MINISTES, on relate les faits et les discussions AU PRESENT DE L'INDICATIF.



il faut bien avouer également que la majorité des ministres/conseillers/sous fifres maitrisent très mal le français et s'expriment lamentablement !



un procès verbal d'une séance se prend durant la séance , donc au présent !







 :bindeu:  :bindeu:  :bindeu:  :bindeu:  :bindeu: 
Anonyme En Juin, 2018 (13:43 PM) 0 FansN°: 29
XAM, DOUL, MERDE, SOOF, avez-vous jamais entendu vos parents faire une faute en wolof par exemple. Arrêtez votre "golo guiss golo ded". arrêt au français
Reply_author En Juin, 2018 (14:04 PM) 0 FansN°: 1
arrêtez de fumer de l'herbe monsieur !!
Anonyme En Juin, 2018 (13:46 PM) 0 FansN°: 30
L’état doit surtout revoir la réaction de ses ministres face à certaines situations. C'est une honte et sur la forme et dans le fond. On se fend la rate, ou on s'étrangle de stupeur ou on s'indigne de leur comportement. :xaxataay:  :xaxataay:  :interrogation:  :interrogation:  :jaaxle:  :jaaxle:  :jaaxle: 
Anonymejules En Juin, 2018 (14:05 PM) 0 FansN°: 31
sincèrement vous racontez des histoires pour montrer que vous maîtrisez la grammaire française. Ce n'est pas la littérature dans ce cas restez dans votre école. C'est votre discipline certes mais les gens ne sont tous portés vers la littérature et la grammaire. Sinon tout le monde peut étaler ses connaissances en lettres, en droit et science politique pour faire des critiques à un compte rendu. Je vous renvoie et vous conseille de lire des communiqués de conseil de ministres dans les pays voisins. Tenez, jetez un coup d’œil sur le communiqué du Conseil des ministres en Mauritanie (voir site : cridem.org), vous aurez de quoi écrire pour passer votre temps comme vous semblez être passionné par les détails et avide de critiques.
Niox En Juin, 2018 (14:32 PM) 0 FansN°: 32
Je ne suis pas d'accord avec Mr Ba dont les explications et leçons de conjugaison sont incompréhensibles.

J'aurais bien voulu qu'il reprenne le communiqué entièrement tel qu'il l'aurait écrit.

D'abord la réunion du Conseil des Ministres n(est pas une institution constitutionnelle. Ce n'est écrit nulle part. Ce n'est qu'une tradition , un mécanisme de coordination de l'action gouvernementale. dans certains pays.

Il ya bien d'autres mécanismes de coordination de l'action gouvernementale possibles et appliqués dans d'autres pays.

Le communiqué est un compte rendu d'activités menées par le Gouvernement. Le temps généralement utilisé dans le compte rendu est un temps du passé, notamment le passé composé. le présent ne peut être utilisé..

Je defie l'auteur de reprendre le communiqué tel qu'il le critique. Il verrait lui les dysonnances de son texte, et donc l'absurdité de ses critiques.

A bon entendeur salut. :emoshoot: 
Thiam En Juin, 2018 (14:38 PM) 0 FansN°: 33
Scandale financier à la Prodac : L’IGF recommande l’ouverture de deux informations judiciaires

Le programme national des domaines agricoles (Prodac) serait au cœur d’un carnage financier. L’Inspection générale des Finances (IGF) qui a été envoyée par le ministère de tutelle, a recommandé l’ouverture de deux informations judiciaires pour des faits de délinquance avérée.

Les vérificateurs ont également demandé la traduction devant la Cour des comptes du coordonnateur du Prodac, Mamina Daffé et son prédécesseur Jean Pierre Senghor.

Libération souligne que l’IGF a relevé dans son rapport des faits de surfacturations, de dépenses irrégulières, de détournements de dernier publics, de népotisme sur fond de délinquance sur des marchés publics

Green 2000 représentée par Daniel Pinhassi pour les études et les aménagements des Domaines agricoles communautaires (Dac) de Séfa, Keur Samba Kane, Keur Le coordonnateur du Prodac, Mamina Daffé, est épinglé dans une affaire de marché de gré à gré octroyé à la société israélienne Momar Sarr et Itato.
Anonyme En Juin, 2018 (14:41 PM) 0 FansN°: 34
Je m'en tape que les communiqués du Conseil ne soient pas rendus correctement, tout le monde sait que Macky ne parle pas le français correctement. On fait avec le minimum ; nous avons un président avec une instruction très réduite, relative, il a appris les Sciences à l'UCAD et malheureusement l'enseignement public du Sénégal est au rabais.
Thiam En Juin, 2018 (14:46 PM) 0 FansN°: 35
hier le journal libération nous informait sur un scandale ou carnage financier au PRODAC mais il y'a aussi des scandales au SECNSA avec jean pierre senghor encore .

nous demandons à l'IGF de jeter son coût d’œil aussi sur les marchés de gré à gré , le népotisme et le clientélisme qui sévissent au SE/CNSA

scandale au PRODAC scandale au SECNSA avec jean pierre senghor encore .

nous demandons à l'IGF de jeter leur coût d’œil aussi sur les marchés de gré à gré et le népotisme qui sévit au SE/CNSA

scandale au PRODAC scandale au SECNSA avec jean pierre senghor encore .

nous demandons à l'IGF de jeter leur coût d’œil aussi sur les marchés de gré à gré et le népotisme qui sévit au SE/CNSA
Un Ancien Instituteur  En Juin, 2018 (14:57 PM) 0 FansN°: 36
Merci mr d’avoir suscité le débat sur le communiqué du conseil des ministres mais il me semble plus adéquat de proposer la correction du texte selon le temps (présent, passé composé ou autre) convenable et ne point se limiter à faire un cours de grammaire.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com