Gabon: le futur dialogue national voulu par Ali Bongo se précise

  • Source: : RFI | Le 26 février, 2017 à 22:02:08 | Lu 1443 fois | 2 Commentaires
content_image

Gabon: le futur dialogue national voulu par Ali Bongo se précise

Les travaux de préparation du dialogue national inclusif avaient commencé le 15 février. Samedi, les différentes commissions ont fini de présenter leurs conclusions. Ce lundi 27 février, le rapport final doit être adopté avant une cérémonie de clôture mardi et une remise du rapport au chef de l'Etat mercredi. Ali Bongo décidera ensuite de la date du dialogue.

Ces négociations, auxquelles le principal opposant Jean Ping et sa coalition ne participeront pas, sont destinées à tourner la page des violences d'août et septembre 2016. Elles visent aussi à adopter des réformes d'importance pour éviter de nouvelles crises. Désormais, on connaît précisément le profil de ce futur dialogue qui se tiendra finalement à Libreville durant environ un mois.

Le dialogue se déroulera en deux phases. Une citoyenne, où des Gabonais pourront s'exprimer sur la situation du pays. Et une politique, rassemblant 75 délégués de chaque camp.

« Tout le monde est conscient qu'il faut trouver des solutions durables. Les querelles partisanes peuvent être dépassées. Mais nous resterons vigilants pour éviter les pièges », explique l'opposant Pierre-Claver Maganga Moussavou.

Les 150 délégués seront répartis dans quatre commissions. La première concernera les institutions. Elle se penchera sur les réformes sensibles des mandats présidentiels, de la commission électorale, ou encore de la Cour constitutionnelle. Les autres concerneront le système électoral, la vie publique et enfin la réconciliation nationale.

Décisions par consensus

Un bureau paritaire pilotera l'opération et toutes les décisions seront prises par consensus. Elles auront un caractère exécutoire, mais avant d'être adoptée, chaque réforme devra suivre les procédures en place. « Nous avons tout fait pour qu'on ne nous reproche pas un fonctionnement partisan », explique le rapporteur général Ali Akbar Onanga Y'Obegue.

Des facilitateurs étrangers seront invités. Ils devront rapprocher les points de vue en cas de désaccord. « Je reste modérément optimiste. Pour l'instant, il n'y a eu aucun tabou, reste à savoir jusqu'où ira le consensus », déclare l'opposant René Ndémézo'o Obiang.

Jean Ping et sa coalition seront les grands absents. « C'est dommage, mais les sujets essentiels seront néanmoins sur la table et la majorité fera les concessions nécessaires pour le bien du pays », conclut le rapporteur général, en signe d'ouverture.


Auteur: RFI - RFI






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com