Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Les dangers du tabac !

Posté par: Yéro Mamadou GUISSE| Mercredi 31 mai, 2017 17:05  | Consulté 326 fois  |  0 Réactions  |   

L’Organisation Mondiale de la Santé(OMS) a institué la Journée mondiale sans tabac en 1987 pour faire mieux connaître, partout dans le monde, l’épidémie de tabagisme et ses effets mortels. Le tabagisme est la plus importante épidémie évitable à laquelle les soignants sont confrontés.

Force est de constater que le tabagisme provoque actuellement la mort d’un adulte sur dix sur la planète. C’est la deuxième cause de décès au niveau mondial. En effet, durant le XXe siècle, le tabac a entraîné la mort de 100 millions de personnes et ce nombre risque de s’élever à 1 milliard pour le XXIème siècle si les comportements n’évoluent pas. Si le tabagisme continue sur sa lancée actuelle, il provoquera environ 8 millions de morts par an d’ici à 2030 selon l’OMS.

Ce qui est dangereux dans le tabac, ce sont les très nombreuses substances chimiques qui s’y trouvent de manière naturelle ou qui sont ajoutées par les industriels : goudrons, mercure, arsenic, acétone, acide cyanhydrique, etc. Transformées par la combustion, portée dans les poumons par la fumée, elles pénètrent dans le sang et sont à l’origine de maladies du cœur et des vaisseaux sanguins, ainsi que de nombreux cancers.

De plus, ces substances exercent directement leurs effets sur la peau, la bouche, la gorge et les bronches. Même sans avaler la fumée, les risques de cancer de ces organes sont augmentés et, pour la peau, les signes du vieillissement apparaissent bien plus rapidement.
La nicotine n’est pas toxique en tant que telle, mais c’est elle qui crée l’addiction et qui enchaîne le fumeur. Le tabagisme actif entraîne chez l’être humain de nombreuses conséquences :

Les problèmes cardio-vasculaires: hypertension(une tension trop élevée dans les artères) ; athérosclérose (formation de caillots dans les artères, pouvant provoquer la nécrose des tissus). Les artères les plus atteintes sont celles du cœur, du cerveau, des reins et des membres inférieurs.

Des maladies liées au diabète: la cigarette peut favoriser l’apparition de pathologies et d’infections comme par exemple la maladie de Raynaud. Les fumeurs ont aussi plus de chances de développer un diabète parce que la cigarette provoque une résistance à l’action de l’insuline. Les cancers: celui du poumon est le plus fréquent mais viennent ensuite ceux de la bouche, du pharynx, du larynx. Dans les cas où le tabac est fréquemment associé à de l’alcool, les cancers de l’œsophage, du col de l’utérus, du colon, du pancréas, de l’estomac, de la vessie, des reins et du sein ont plus de chances de se développer. Des troubles respiratoires: si la cigarette n’aboutit pas toujours à un cancer, elle a néanmoins toujours des effets négatifs sur la respiration. Les goudrons présents dans une cigarette se déposent sur les parois des organes respiratoires et provoquent une diminution importante du souffle. De plus, le monoxyde de carbone qui se fixe aux globules rouges perturbe la résistance à l’effort de l’organisme : les fumeurs se sentent vite à court d’énergie lors d’une activité physique.La perturbation des grossesses: les femmes qui ne parviennent pas à s’arrêter de fumer pendant leur grossesse ont plus de chances de subir un avortement spontané, une grossesse extra-utérine, des hématomes rétro-placentaire et d’accoucher prématurément. Enfin, si elles fument alors qu’elles allaitent encore leur bébé, la qualité du lait est amoindrie, ainsi que sa quantité. Les impacts sur la peau: fumer provoque un vieillissement prématuré de la peau, ainsi que le ralentissement du processus de cicatrisation. La peau est plus vite ridée, elle perd de son élasticité et devient terne. Ce vieillissement accéléré est d’autant plus flagrant chez la femme puisque la nicotine diminue la quantité d’œstrogènes de l’organisme. Les cheveux aussi sont touchés : ils deviennent gris et tombent plus tôt que la normale. Si le nombre de cigarettes fumées quotidiennement est important, les doigts, les ongles et les dents jaunissent aussi. Les cordes vocales qui sont très irritées sont plus sujet à des laryngites chroniques: les fumeurs ont souvent une voix plus rauque et de la dysphonie. La mauvaise haleine: elle est très fréquente, facilement reconnaissable et il est impossible de s’en débarrasser s’en arrêter de fumer. Si le fumeur boit beaucoup de café ou d’alcool ou les deux, le problème est accentué. En plus d’une odeur permanente de tabac froid, la cigarette modifie la constitution biologique de la bouche. La salive est altérée et les gencives sont irritées, des éléments qui favorisent une mauvaise haleine. Les fumeurs ont aussi plus de chances d’avoir des carries, des parodontites et la sensation d’avoir la bouche sèche. Les troubles de la vision: les fumeurs ont 90% de chances de plus que les non-fumeurs de développer une dégénérescence maculaire et ce risque reste très élevé même chez les anciens fumeurs. Les yeux sont très sensibles à l’exposition prolongée de substances toxiques. Hors la fumée de cigarette est très volatile et elle peut rester dans une même pièce plusieurs heures. Les risques opératoires: les probabilités de développer des complications sont multipliées par trois, le risque d’absence de consolidation osseuse par huit, les passages en unité de réanimation sont deux fois plus nombreux et la durée du séjour hospitalier est toujours augmentée. Les variations de poids: la nicotine agit comme un coupe-faim puisqu’elle diminue l’appétit mais elle augmente aussi les dépenses énergétiques et elle ralentit le stockage des graisses. L’équilibre hormonal est perturbé par le tabac et provoque une concentration du stockage des graisses au niveau du ventre. De plus, à cause de ses difficultés respiratoires un fumeur aura plutôt une vie sédentaire alors qu’une activité physique régulière permet de tonifier et muscler le corps. Les problèmes de digestion: la nicotine accélère le transit intestinal. Quand on arrête de fumer, le système digestif a besoin d’environ deux mois pour retrouver un fonctionnement normal. Avant que l’équilibre ne soit rétablit, un ancien fumeur peut donc ressentir des brûlures d’estomac, des reflux gastriques et des constipations. Pour limiter ces désagréments il faut boire au moins 1,5 litre d’eau par jour et manger des aliments riches en fibres. Les troubles du sommeil: un fumeur ressent toujours une sensation de manque perpétuel qui n’est soulagée que par une cigarette, son corps est en attente de la prochaine. La nicotine augmente le rythme cardiaque et la tension artérielle malgré un sentiment d’apaisement. Cette tension permanente gêne l’endormissement et le sommeil. 

Blog : www.yeroguisse.org

Mail : blog@yeroguisse.org

Tel : 0022177077 76 59

Sources : Organisation Mondiale de la Santé (OMS),

http://www.tasanteenunclic.org

 L'auteur  Yéro Mamadou GUISSE
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Yéro Mamadou GUISSE
Blog crée le 23/05/2013 Visité 319207 fois 112 Articles 4071 Commentaires 17 Abonnés

Posts recents
Les bienfaits et recommandations de la nuit de Laylatoul Khadr !
#Législatives2017 : un député « idéal », une nécessité pour la 13ème législature !
Les dangers du tabac !
Les mérites du mois de Ramadan !!!
De l’analogique au numérique, une révolution sans précédant de la Technologie !
Commentaires recents
Les plus populaires
Achoura (Tamkharit): recommandations et bienfaits !!!
Le comportement à adopter pendant le mois béni de Ramadan
Les dix(10) raisons pour célébrer la Naissance du Prophète Mohamed (PSL)
LE RÔLE DE L'OPPOSITION POLITIQUE DANS UNE DÉMOCRATIE ?
Spécial Ramadan: les « nafilas » et ses bienfaits !!!